Assise aux Assises

Retour au blog

Edition internationale des Assises internationales du Journalism

Naïma, journaliste, en train de prendre des notes pendant la conférence plénière.

.

Hier se tenait à la Maison des Métallos à Paris une édition spéciale des Assises du Journalisme organisée dans le but de répondre aux états généraux de la presse écrite qui agitent depuis quelques mois les journalistes français.

Près de 300 personnes sont venues participer aux ateliers, débats et conférences sur des thèmes allant du statut des équipes rédactionnelles à la formation des journalistes en passant par la qualité de l’information et la déontologie.

Des comptes-rendus sont disponible ici et . Libération avait même dépêché un de ses photographes.

De nombreuses organisations de journalistes sont à l’initiative de ces Assises. Preuve qu’une mobilisation collective de ce secteur est possible. C’est d’ailleurs le sens du Rassemblement des Associations de Journalistes qui fédère les associations de journalistes pour porter de manière plus forte les doléances et revendications de cette profession.

Ceci étant, en tant que photographe, j’ai eu un peu de mal à saisir tout les enjeux des débats tant le statut de photojournaliste pigiste fait que nous sommes très peu présents (et représentés) dans les rédactions. Je ne me trouve pas exactement dans les mêmes enjeux et problématiques que les autres journalistes.

Néanmoins, une association, Freelens, défend et cherche à fédérer les photojournalistes. Avec plus de 300 adhérents, cette association permet de porter la voix des photojournalistes dans les débats qui agitent le milieu de la presse et de l’information aujourd’hui. J’invite tous les photojournalistes qui se sentent concernés  par leur métier (qui ne l’est pas ?) à y adhérer. L’action collective est plus que jamais nécessaire quand il s’agit de réagir face à la marchandisation de la presse (et du monde). Cela vaut pour les autres secteurs professionnels, pourquoi pas pour les journalistes ?

Freelens a aussi récemment lancé le site Photojournalisme.fr (dont j’ai récemment rejoins la rédaction) pour suivre l’actualité de notre milieu et en débattre sur un forum dédié.

Edition internationale des Assises internationales du Journalism

Prise de parole de Jean-Pierre Chapelle, rédacteur en chef adjoint de Ouest-France pendant les Assises.

.

Le journalisme subit d’une part des mutations structurelles importantes du fait de l’évolution du métier, des techniques et du rapport à la information dans nos sociétés de communication. D’autre part les journalistes subissent des attaques incessantes sur le plan social et financier qui visent à engranger un maximum de profits sur ce qu’il reste du journalisme en France.

Dans cette période où l’on parle beaucoup de crise, je préfère parler  de mutation et de fin d’un monde pour quelque chose de nouveau. Cette période charnière est une chance pour élaborer de nouvelles façons de raconter le monde qui nous entoure.  J’espère que les journalistes prendront part à cette mutation et ne chercheront pas à simplement garder les miettes d’un journalisme si critiqué, à juste raison, et qui se meurt à petit feu.

NB : Ce texte est volontairement assez vague sur les propos. J’y ai mis beaucoup de liens sur des mots ou des expressions. Ils renvoient à des sites qui parlent et débattent de façon précise du journalisme. C’est à lire.

Assises, Freelens, journalisme, presse, Sur le Photojournalisme

Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre commentaire sera vérifié si besoin.