Waiting for the (TV) show

Retour au blog

J’ai fini samedi soir mon reportage sur l’inauguration du complexe plurifonctionnel Le Phare à Chambéry. J’ai remis les photos à Chambéry Métropole ce mercredi et je suis rentré à Paris pour la suite de mes aventures.

En attendant un petit portfolio de cette inauguration, je tenais à partager 2 images qui me tiennent à cœur et qui furent prises lors de cette semaine inaugurale.

La première c’est le journaliste Gilles Leclerc (à gauche) et l’économiste Bernard Maris (à droite) avant l’enregistrement  par TV8 Mont Blanc d’une émission consacrée à l’économie et aux innovations en Savoie. Les intervenants tout comme le public ont patientés en silence de longues minutes  avant le lancement de l’émission.

Gilles Leclerc et Bernard Maris

La seconde ce sont les hôtesses d’accueil qui attendent d’encadrer la prochaine étape d’une visite collective du Phare. Précaires, elles sont engagées par une société de service pour assurer le bon déroulement de l’inauguration.

Les hôtesses d'accueil attendent à la fin d'une visite du Phare

Pour la première fois j’étais dans les coulisses d’un évènement cérémonial et je faisais partie des acteurs de l’inauguration. Je me sens proche de ces hôtesses ou des artistes engagés pour l’animation car nous avons peu ou prou le même statut, du moins le même rôle. Nous devons participer au succès de cette inauguration et donner une bonne image de cet équipement. C’est tout un jeu de représentation et de spectacle qui se met en place afin de séduire les spectateurs (grand public ou acteurs économiques, politiques et associatifs). Je m’amuse de ces mises en scènes tant elles peuvent en dire long sur notre société et sur les écrans de fumées que l’on bâtit. Je ne critique pas à mal cet état de fait : il est voulu, assumé et en tant que photographe j’y participe amplement. Je m’interroge simplement sur le sens que cela peut avoir. Je me questionne sur la comédie humaine que ces situations mettent en avant.

Plus que jamais j’aime travailler sur le spectacle et ses représentations; sur la mise en scène politique ou évènementielle que l’on connaît dans nos sociétés de communication à outrance. J’ai la chance grâce à mon commanditaire, Chambéry Métropole, de travailler librement : J’ai pu réaliser les images classique de l’évènement mais aussi d’autres plus personnelles que j’ai envie de porter ou de me servir comme appui au début de nouvelles séries à la manière de Christian Lutz sur les protocoles ou Martin Parr sur le tourisme de masse. Toutes ces thématiques sont déjà traitées et bien traitées mais je ressens le besoin d’aller m’y confronter.

Bernard, Chambéry, Economique, Le Phare, Maris, Métropole, Phare, Photographie, politique, Représentation

Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre commentaire sera vérifié si besoin.